Témoignages

Julien Gagnor

propriétaire d'un distributeur PIZZ'ACRO

Extrait de L’EST républicain d’octobre 2017

Pizz’acro calme les faims

Julien Gagnor sillonne depuis 10 ans le val de Morteau avec son camion pizza. L’an dernier, il avait installé un distributeur à pizza l’an dernier sur le parking de la boucherie Renaudot. Il y propose des pizzas aux produits frais dont la pâte est faite le jour même.

les-pizzas-sont-cuites-a-90-et-sont-disponibles-froides-a-rechauffer-chez-soi-ou-en-3-minutes-par-le-distributeur-1507228095

« Nous avons installé le distributeur il y a bientôt un an sur le parking de la boucherie Renaudot aux Fins, ce qui a donné lieu à une petite fête pour cette première année d’exploitation qui coïncidait avec les 10 ans du camion Pizz’acro qui sillonne le val de Morteau. »

« Chaque matin je cuits mes pizzas pour le distributeur, pour cela j’ai fait installer un four à bois rotatif dans mon labo. Les pizzas sont cuites à 90 %, nous allons ensuite les charger en chambre froide dans le distributeur. Le client peut alors choisir sa pizza froide en moins d’une minute, donc à réchauffer chez lui, soit chaude en environ 3 minutes, la pizza est alors réchauffée par le distributeur. Notre produit est fabriqué de la même façon qu’au camion. Je fais ma pâte chaque matin et nous travaillons avec des produits frais. »

« Je travaille 7 jours sur 7, et quand je suis dans mon camion je peux voir en direct sur mon smartphone l’état des commandes, les clients qui choisissent, c’est du direct sur toute la ligne ! »

 

Walter FAJA

Propriétaire de 4 distributeurs "Pizza Miguel"

Extraits du Progrès  – Septembre  2017

Walter Faja innove dans le domaine de la pizza :

Ancien parachutiste et charcutier traiteur, Walter Faja se passionne pour la création de nouvelles saveurs de pizza et développe son réseau de distributeurs automatiques.

walter innove avec de nouvelles recettes de pizza et son reseau de distributeurs

« Quand j’ai eu l’occasion de reprendre Pizza Miguel à Chaponost, j’ai sauté sur l’occasion, reprend-il. J’apprécie beaucoup ce créneau dans la restauration et j’ai très vite eu l’idée d’implanter le premier distributeur de pizza, juste à côté du restaurant. »

Le succès ne s’est pas fait attendre longtemps, ce qui a encouragé Walter à en installer d’autres dans les communes de l’Ouest lyonnais.

« C’est un concept sympa qui se développe bien, ajoute-t-il. J’aime entreprendre et que mon travail bouge. Je n’ai pas peur de faire de grandes journées. Pour satisfaire les gens, il faut proposer de la nouveauté et j’aime essayer de nouvelles recettes, créer des pizzas originales. J’ai même essayé la crème de patate douce du Brésil, la pomme de terre violette, je cherche des goûts, l’authenticité du produit. J’ai même essayé un jour le crocodile ! Je fais griller moi-même mes légumes, j’adore cuisiner et innover. » Les pizzas sont ensuite placées en distributeur et peuvent être chauffées

Christophe Dupouy

Propriétaire de 3 distributeurs PIZZADOOR

Propos extraits d’un article du journal «La Nouvelle République» de mai 2017

Précurseur de la distribution automatique de pizzas en région Centre, Christophe Dupouy a été récompensé par un Trophée d’or national et un record.

Richard et Christophe DUPOUY - Avril 2017Christophe Dupouy, patron de La Toscana, et son fils Richard ont participé, à Paris, au célèbre salon Parizza. Les deux Indriens n’ont pas fait le voyage pour rien. Dans le concours du Meilleur pizzaiolo de France en distributeur Pizzadoor et face à un jury de professionnels, Richard est passé tout près du titre national. Avec sa pizza saumon, chèvre, courgettes, il s’est en effet classé deuxième, à un tout petit point du leader. Christophe s’est également illustré en montant sur la troisième marche du podium avec sa pizza « Comme une paella », garnie de calamars, crevettes et chorizo.

Trophée centre val de loire - septembre 2017Premier trophée Centre-Val de Loire le 25 septembre 2017

Mais ce n’est pas tout. Le salon parisien organisait aussi le Trophée du meilleur distributeur automatique installé sur le territoire national. Christophe, déjà titré, a encore remporté le Trophée d’or avec son distributeur installé en bordure de la RD 943, à l’entrée d’Ardentes.
Si en 2015 17.643 pizzas avaient été achetées dans ce distributeur, c’est encore mieux en 2016. Ce sont en effet 19.390 pizzas élaborées au restaurant La Toscana qui ont été retirées au distributeur. Un chiffre qui pulvérise le record de 2014 avec 18.121 pizzas. Voilà qui ravit forcément le restaurateur ardentais qui ne compte pas en rester là. « Nous nous sommes fixé un beau défi, celui d’atteindre les 20.000 pizzas pour le distributeur d’Ardentes. »
Christophe Dupouy, avec son âme de précurseur, a un autre projet « Il n’y a jamais eu de concours de pizzas réalisées et cuites sur place dans la région Centre. Je vais gommer cette lacune en organisant, dans mon restaurant, le premier trophée Centre-Val de Loire, qui réunira des pizzaiolos de toute la France. La date du 25 septembre a été arrêtée. »

Anthony Ferstler

Propriétaire de 2 distributeurs "Relais de la Heidenkirch"

Extraits des DNA – Dernières Nouvelles d’Alsace  – Avril  2017

« Ce qui nous facilite la tâche, c’est que nous avons un logiciel qui nous permet de savoir en temps réel ce qui reste dans nos machines. Ça nous permet d’ajuster au mieux les délais pour recharger les machines et les quantités à produire pour éviter les pertes. »

depuis-fin-fevrier-sarre-union-a-un-distributeur-de-pizzas-et-de-flamms-photos-dna-thomas-lepoutre-1492797716

anthony-ferstler-gerant-du-restaurant-de-la-heidenkirch-a-ratzwiller-photo-dna-thomas-lepoutre-1492797716« Lorsqu’on a mis en route le premier distributeur, ça a été un peu tendu au départ. On voulait être sûr que ça marche. Du coup, les deux premiers mois, c’est Anthony seul qui s’est occupé d’alimenter la machine de Rohrbach-lès-Bitche. Mais rapidement, il s’est rendu compte que la charge de travail était trop importante pour lui en plus de la gestion du restaurant. »

« Il a fallu qu’on modifie un petit peu la recette de la pâte pour les machines, pour éviter qu’elle ne soit desséchée après son passage en chambre froide. » Par contre, les garnitures sont les mêmes.

« ces distributeurs nous apportent un gain en image auprès de clients qui ne sont pas très loin du restaurant. Pour ceux qui nous connaissaient avant, ça peut aussi être rassurant de savoir que les pizzas et les flamms sont préparées ici. On a découvert le four conçu en Normandie, on a testé nos recettes et on s’est rendu compte que ce n’était pas satisfaisant. » Anthony a alors suivi une formation spécifique et a travaillé sur une nouvelle recette de pâte afin de coller au plus proche de ce que peuvent déguster les clients du restaurant.

Sébastien Ruhf

Propriétaire d'un distributeur "Salle des Bouchers"

Extraits des DNA – Dernières Nouvelles d’Alsace  – février  2017

Les patrons du restaurant la Salle des bouchers à Gundershoffen viennent d’installer un distributeur de pizzas « fraîches et artisanales » près de la route départementale 1 062. Ils ont vendu plus de 600 pizzas la première semaine, dont 112 pour la seule soirée de dimanche. Élisabeth et Sébastien Ruhf sont « bouche bée » face au succès de leur kiosque à pizz’.

Avec plus de 800 pizzas vendues en dix jours, les résultats dépassent les espérances de Elisabeth et Sébastien Ruhf.

Avec plus de 800 pizzas vendues en dix jours, les résultats dépassent les espérances de Elisabeth et Sébastien Ruhf.

« C’est la grand-mère du meilleur ami de notre fils qui avait vu ça en vacances, racontent les patrons du restaurant. Au début, on était un peu sceptiques. » Un tour dans un salon professionnel à Paris les a convaincus. « C’est la solution dont nous avions besoin pour faire face aux commandes de pizzas à emporter, le vendredi et samedi soir. Avec une centaine de clients en salle, nous étions obligés d’en refuser. »

Le kiosque est comme un deuxième petit établissement que Sébastien Ruhf gère à distance sur son téléphone portable. « Je vois le stock, la température, les commandes en temps réel », montretil. L’activité a démarré si fort qu’il doit alimenter l’automate plusieurs fois par jour. « Je me lève à 4 heures du matin et je travaille jusqu’à 16 heures rien que pour préparer des pizzas », confie le restaurateur

Page Facebook : « Salle des Bouchers »

Ronald DIDION

propriétaire de 4 distributeurs "Ronaldo Pizza"

Extraits d’un reportage de MATELE – décembre 2016

Des pizzas artisanales mises à votre disposition 7/7 et 24/24, c’est le concept de Ronald Didion. Ce pizzaïolo d’Havelange a mis en place des distributeurs automatique de pizzas fraîches dans la région.

Des pizzas fraîches à n’importe quelle heure du jour, c’est le concept original de Ronald Didion, un pizzaïolo d’Havelange. Pour y arriver, il a placé, depuis quelques années déjà, des distributeurs automatiques de pizzas artisanales à différents endroits de la région. Mais comment cela fonctionne ?

La première étape se déroule dans l’atelier de Ronald. Il prépare à l’avance les pizzas. Il s’occupe de la pâte, étale la sauce tomate et précuit le tout au four avant d’ajouter la garniture. La pizza est alors prête pour le transport de son atelier vers l’un de ses distributeurs. Elle est y conservée dans une chambre froide en attendant d’être sélectionnée par le client.

“C’est un plateau robotisé qui va chercher la pizza choisie par le client à l’écran. Il l’envoie ensuite dans le four à air pulsé à plus de 220°” précise Ronald.

Conservation, péremption et cuisson, tout est gèré par l’automate. Mais Ronald doit l’alimenter en pizzas presque tous les jours, cela représente entre 10 et 12 heures de travail quotidien.

“Maintenant, on a quatre distributeurs. Par jour, je prépare entre 50 et 200 pizzas en fonction du jour de la semaine.”

ronald-didion-matele-dec-2016

Pour gérer ses automates, Ronald peut à nouveau compter sur la technologie:

“Je suis connecté avec mon smartphone sur chaque distributeur, ce qui me permet d’avoir constamment un oeil sur le stock.”

Ronald a placé son premier distributeur à Havelange il y a déjà huit ans. Dès le départ, le concept a eu du succès auprès des habitants de la région.

“Au premier abord, ils sont surpris puis très contents. C’est devenu un véritable service rural!”

En plus des distributeurs situés à Havelange et à Hamois, Ronald compte également deux autres automates. L’un est à Gesves, en province de Namur. L’autre a été placé à Strée, dans la région liégeoise.

 

 

Cyril Madaoui

Propriétaire d'un distributeur "Le Stromboli"

Propos extraits du journal de Saone-et-loire le 28/12/2016

Cyril Madaoui - Le Stromboli - Le Journal de Saone et Loire

«je souhaitais mieux répondre à la demande et permettre à toute heure d’acheter une pizza sans venir à Paray », lance Cyril Madaoui, pizzaiolo au Stromboli. La réalisation de son souhait vient de voir le jour : depuis peu, un distributeur de pizzas fraîches est installé en plein cœur de la commune.

« Le challenge était de garder la même qualité qu’à la pizzeria. J’ai testé plusieurs types de farine, les temps de cuisson par rapport au poids, la taille (29 cm) et à la garniture. Après de nombreux essais en collaboration avec le fabricant français Adial, tout est réglé »

Stéphane Schmidt

Propriétaire d'un kiosque "La Mama"

Propos extraits du réveil de Neuf Chatel – octobre 2016

Les chiffres parlent d’eux-mêmes : Il vend une quarantaine de pizzas par jour avec des pics à 70 margherita, calzone ou 4 fromages, notamment le week-end. Vendredi dernier, ce sont 80 pizzas qu’il a fabriquées juste « pour alimenter le début du week-end ». Son kiosque fait partie du top 10 en France sur 280 distributeurs installés par la même marque.

« Nous avions bien étudié la question avant de l’installer. Il n’était pas question pour nous de déshabiller Pierre pour habiller Paul. Les gens peuvent aussi bien venir chercher une pizza à emporter ici, ou aller au distributeur, tout comme venir dans notre restaurant. Cela arrive fréquemment. Ils nous le disent. Le distributeur, c’est bien quand on est fermé ou qu’ils veulent une pizza rapidement. Ils n’ont pas d’horaire pour consommer. Pas besoin non plus de s’installer à une table. C’est la démarche de la facilité. C’est un vrai plus pour notre restaurant ».la-mama-le-reveil-de-neufchatel-photo-oct-2016

Jean Louis MENIN

Propriétaire de 5 distributeurs « PADOVA PIZZA»

jl-menin-la-nouvelle-republique-oct-2016

Propos extraits d’article du journal «La Nouvelle République» d’octobre 2016

Fabricant de pizzas à Fondettes, Jean-Louis Menin installe son cinquième distributeur dans l’agglo et le premier à Tours. Son concept allie qualité et service.

« Je ne constate aucune baisse du chiffre d’affaires en bas depuis l’installation du distributeur. En fait, j’élargis ma clientèle avec le nord Fondettes, Saint-Cyr, alors qu’au sud, je travaille plutôt avec Luynes, Saint-Etienne-de-Chigny. »

« Plusieurs fabricants proposent ce type de produits en Europe, mais je voulais la meilleure qualité de produit rendu. Le client peut obtenir sa pizza crue en 30 secondes pour rajouter des ingrédients dessus et la faire cuire à la maison, ou cuite en 3 minutes avec de la chaleur tournante et un grill dans la partie supérieure.  »

5eme-padova-la-nouvelle-republique-oct-2016

Christophe Dupouy

Propriétaire de 3 distributeurs "LA TOSCANA"

Propos extraits d’article du journal «La Nouvelle République» et de «Saint Aout »  de août 2016

Christophe Dupouy, patron de la Toscana à Ardentes et déjà à la tête de deux distributeurs automatiques à Ardentes et à Déols vient d’ implanter sur la commune après un avis favorable de la municipalité une pizzadoor. Depuis mardi matin, elle est en service et déjà, Christophe et son fils Richard sont satisfaits. Dans un chalet en béton, le concept contient à la fois 70 pizzas et offre aux clients la possibilité de sélectionner 14 variétés à choisir froides ou chaudes.

Nous avons retravaillé sur le produit et sur le conditionnement souligne le gérant pour que le client au distributeur automatique est la satisfaction de la pizza du restaurant. La saveur et le moelleux doivent être intacts. Il n’y a pas de secret pour vendre une pizza, il faut qu’elle soit bonne dans les deux cas de figure. Même l’emballage a été peaufiné avec des trous d’aération et une palette intérieure.

De la montagnarde en passant par la régina ou la fromagère, elles ont l’air d’être adoptées par les aygulfins. En attendant de battre le record d’Ardentes le jour de la finale des bleus qui était de 140 ventes, on y vient depuis mardi, on s’y gare, on attend et on repart carton en main, d’ailleurs vendredi soir il a fallu le réapprovisionner à 23h. 3ème ambition accomplie pour Christophe Dupouy qui chapeaute une équipe de 8 personnes. Richard le fils âgé de bientôt 24 ans après avoir fait son chemin dans le milieu professionnel devrait prochainement prendre les commandes du restaurant. Quant à papa, il continuera à bichonner ses pizzadoors avec toujours un oeil sur l’écran pour suivre le réapprovisionnement.

dupouy-la-toscana-la-nouvelle-republique-aout-2016