Anthony Ferstler, propriétaire de 2 distributeurs “Relais de la Heidenkirch”

Extraits des DNA – Dernières Nouvelles d’Alsace  – Avril  2017

« Ce qui nous facilite la tâche, c’est que nous avons un logiciel qui nous permet de savoir en temps réel ce qui reste dans nos machines. Ça nous permet d’ajuster au mieux les délais pour recharger les machines et les quantités à produire pour éviter les pertes. »

depuis-fin-fevrier-sarre-union-a-un-distributeur-de-pizzas-et-de-flamms-photos-dna-thomas-lepoutre-1492797716

anthony-ferstler-gerant-du-restaurant-de-la-heidenkirch-a-ratzwiller-photo-dna-thomas-lepoutre-1492797716« Lorsqu’on a mis en route le premier distributeur, ça a été un peu tendu au départ. On voulait être sûr que ça marche. Du coup, les deux premiers mois, c’est Anthony seul qui s’est occupé d’alimenter la machine de Rohrbach-lès-Bitche. Mais rapidement, il s’est rendu compte que la charge de travail était trop importante pour lui en plus de la gestion du restaurant. »

« Il a fallu qu’on modifie un petit peu la recette de la pâte pour les machines, pour éviter qu’elle ne soit desséchée après son passage en chambre froide. » Par contre, les garnitures sont les mêmes.

« ces distributeurs nous apportent un gain en image auprès de clients qui ne sont pas très loin du restaurant. Pour ceux qui nous connaissaient avant, ça peut aussi être rassurant de savoir que les pizzas et les flamms sont préparées ici. On a découvert le four conçu en Normandie, on a testé nos recettes et on s’est rendu compte que ce n’était pas satisfaisant. » Anthony a alors suivi une formation spécifique et a travaillé sur une nouvelle recette de pâte afin de coller au plus proche de ce que peuvent déguster les clients du restaurant.

Partagez cet article :

Les commentaire sont fermés.