Mam à Pizz est une entreprise familiale qui réussit à rester fidèle à la qualité tout en modernisant son activité.

 

Depuis quelque temps, la famille Schmidt a ouvert un second distributeur de pizzas à Nesle. Une manière efficace de moderniser leur restaurant familial en agrandissant la zone de chalandise. Par ailleurs, cette technologie permet d’augmenter les amplitudes horaires et de soulager les moments de forte activité. Une réussite commerciale qui reflète aussi une très bonne qualité des produits.

 

Comment moderniser le restaurant ? avancez avec la technologie Pizzadoor by ADIAL

Comment moderniser son restaurant ? Recouvrez la technologie Pizzadoor by ADIAL. Ci-dessus, le distributeur automatique de pizzas Mam’à Pizz, à Nesle. Crédit photo : Tous droits réservés à Prod Pizz 2019.

Une recette familiale qui évolue !

La Famillle Schmidt connaît bien la restauration. Le père est chef cuisinier, fondateur d’un restaurant gastronomique, qui a été revendu depuis. Il a appris la fabrication artisanale de la pizza dans les années 80 avec des italiens, en Alsace. Stéphane, le fils a fait des études dans la restauration et a beaucoup appris auprès de son père, en compagnie de toute la famille.

La famille Schmidt arrive en Normandie, en 1995, pour des raisons personnelles. Ils ont tenu un restaurant à Blangy-sur-Bresle, jusqu’en 2007 pour finalement s’installer à une vingtaine de kilomètres, à Aumale. À cette époque, Stéphane Schmidt s’était déjà renseigné sur le concept de distribution automatique. Cependant, la technologie ne l’avait pas convaincu : “Ce n’était pas le moment, sommes allés sur Paris, nous avions fait des essais et ce n’était pas convainquant.” Explique-t-il en se remémorant le projet. La famille laisse alors l’idée de côté quelques mois pour donner le temps à l’appareil de s’améliorer.

En 2007, la “Mam à Pizz” s’ouvre donc à Aumale. L’établissement est géré par la famille et devient rapidement une institution dans le coin. “En 2014, raconte Stéphane Schmidt, j’ai reçu un mail d’Adial et cela m’a remis la puce à l’oreille. J’ai rappelé, nous avons échangé avec Marie-Ange Petit (Commerciale ADIAL en Normandie à l’époque, ndlr). Nous avons mis une petite année pour installer le projet. Ainsi, le 2 janvier 2015, le premier distributeur était installé sur Aumale sous l’enseigne “Mam à Pizz“. Avec un succès rapide. Il y avait un enthousiasme des gens. Nous faisions déjà de la vente à emporter au restaurant et cela à agrémenté notre vente de pizza. Évidemment, étant donné que nous touchons maintenant une clientèle en 24h/24.”

 

moderniser le restaurant familial grace au distributeur automatique de pizza 2020 mam à Pizz

L’implantation d’une nouvelle technologie, au service du restaurant familial.

En 2014, Stéphane Schmidt est allé sur un salon parisien pour tester une nouvelle fois ses pizzas dans un distributeur. Le résultat demandait des améliorations. Donc, la famille Schmidt retravaille sa recette pour parfaire ses pizzas en distribution automatique.

Pour les aider dans cette évolution, Stéphane et Alexandre Schmidt ont suivi une formation pizzaïolo, à Lisieux dans le centre de formation Adial. Ils ont été formés par Jean-Christian Portet, formateur PAC et quand bien même ils ont beaucoup appris auprès de leur père, ils ont gardé des précieux enseignements. Stéphane Schmidt témoigne : “Nous avons appris des choses, au niveau des préparations de sauces tomates et des bolognaises que nous fabriquons nous-même. La pâte aussi !  Car nous souhaitions avoir la même pâte dans les distributeurs et dans le restaurant. Donc nous avons retravaillé certains points techniques. Nous avons fait nos propres choix pour trouver notre pâte à pizza grâce à une formation très intéressante.”

La troisième année fut très satisfaisante et l’aventure a continué de plus belle. Stéphane Schmidt raconte “Nous avons pris un gain de clientèle d’une trentaine de pourcents, des nouveaux clients qui venaient en dehors des heures d’ouverture du restaurant mais aussi des habitués qui prenaient à emporter. Il y a tous les cas de figure qui existent.” Avec l’augmentation de l’activité, la famille Schmidt réorganise les équipes et l’entreprise familiale s’est transformée. “Nous n’avons pas déshabillé Paul pour rhabiller Jacques, observe Stéphane Schmidt, ” Avant, les pizzas étaient faites au restaurant. Mais étant donné l’ampleur que cela prend, les chambres froides n’étaient plus assez grandes… Maintenant, nous avons un laboratoire à Nesle Normandeuse où nous fabriquons pour Aumale et Nesle.”

“Nous avons été les premiers à installer un distributeur dans le 76. Quelque uns pensaient que c’était des pizzas surgelées mais via les réseaux nous leur avons expliqué et nous leur avons fait gouter nos pizzas. Ils se sont rendu compte qu’il y avait un véritable travail artisanal derrière le produit. Le distributeur automatique de pizzas leur a permis de moderniser le restaurant familial tout en proposant leur recette artisanale !